Après la HAAC, le MMLK demande plus de professionnalisme aux médias publics

La couverture partielle et déséquilibrée des manifestations politiques est devenue le sport favori sur les médias publics. Malgré les interpellations du Feu Pitang Tchalla, ex président de la HAAC, l’on a l’impression que présenter les évènements tels qu’ils se déroulent au Togo est le dernier des soucis de la mère des télévisions. Si Kouessan Yovodévi, Directeur de la TVT évoque l’argument d’une supposée ligne éditoriale, il est clair que la chaine mère ne présente qu’une partie de l’iceberg. Ce que dénonce le Mouvement Martin Luther King dans un communiqué. Lecture !

COUVERTURE NON ÉQUITABLE DES MANIFESTATIONS POLITIQUES PAR LES MÉDIAS PUBLICS CES DERNIERS TEMPS : LE MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING S’EN INDIGNE ET APPELLE AU RESPECT DE L’ARTICLE 130 DE LA CONSTITUTION

Il est triste de constater de manière récurrente que les médias publics procèdent depuis quelque temps à une couverture arbitraire et déséquilibrée des manifestations politiques dans notre pays. Cette volonté manifeste d ’empêcher une partie de la classe politique Togolaise de s’exprimer sur les médias publics viole l ‘article 130 de la constitution togolaise relatif aux attributions de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC ),celles de veiller au respect d ‘informations et de communications et à l ‘accès équitable des partis politiques et des associations aux moyens officiels de communication et d ‘informations .

Malgré la dernière injonction adressée par la HAAC aux médias publics en tant que l’organe de régulation et de contrôle des médias, il est déplorable que ces organes d’État continuent d’exceller dans la partialité et la grave atteinte à la liberté d’expression d’opinions. Par exemple, la TVT a consacré ce 4 octobre 2017 plus d’une dizaine de minutes au meeting des partis de la mouvance présidentielle alors que dans une petite minute , la manifestation des partis politiques de l’opposition à Lomé a été expédiée avec des images non conformes à la réalité.

Pour la couverture des manifestations de l’intérieur, les journalistes des médias publics auraient été empêchés d’accomplir leurs missions par certains manifestants selon le gouvernement. Le Mouvement Martin Luther King condamne ces comportements non civiques, maladroits, agressifs et appelle les uns et les autres à faciliter aux hommes et aux femmes des médias leurs activités sur le terrain.

Attachant du prix à la justice, à l’équité et à la liberté d’expression et d’opinions, le MMLK exhorte la HAAC à ne pas renoncer à sa mission constitutionnelle afin de garantir et de faciliter l’accès équitable de tous les partis politiques et des associations aux moyens officiels de communications et d’informations.

Le processus de la démocratie et de l ‘État de droit sortirait renforcer pour le bonheur de tous

Fait à Lomé, le 4 octobre 2017

MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING -LA VOIX DES SANS VOIX /LOME- TOGO

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.