Appel pour non-assistance à un peuple en grave danger

Il existe un délit de non-assistance à personne en danger, ce délit n’existe-t-il pas pour les peuples ? On a beaucoup parlé de droit d’ingérence humanitaire : à partir de quel moment peut-on y faire appel ? Pourquoi ces questions ? Parce que je crois que mon peuple, le peuple togolais est oublié de tous, abandonné à son sort, alors qu’on est en train de le détruire doucement depuis plus d’un demi-siècle, dans un silence général…

Par Maryse QUASHIE

En effet, alors qu’il avait du mal à se constituer en nation, après une double colonisation allemande et française, après une expérience de territoire sous tutelle de la Société des Nations, il arrive à l’indépendance avec des groupes ethniques dispersés sur trois pays. Et à peine trois années d’indépendance, en janvier 1963, on assassine son président dans un coup de force militaire…
SILENCE ET IMPUNITE DES ASSASSINS !

1967 : après quatre ans d’errements dans l’indifférence générale à la recherche d’une solution au désordre induit par l’intervention violente de janvier 1963, nouveau coup de force. Cette fois-ci le Togo, n’échappe pas au gouvernement militaire.

SILENCE ET SOUTIEN AUX AUTEURS DU COUP DE FORCE QUI SONT AU POUVOIR !

A partir de 1970, des intellectuels qui, a-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.