ANIAC-Togo en atelier de validation de ses rapports d’activités

Un atelier de validation et d’adoption des différents rapports d’activités et autres documents a réunis depuis hier les acteurs de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo à Atakpamé (150 km au nord de Lomé).

Ces travaux dont l’ouverture a été présidée par le président de l’ANIAC-Togo, Bruno Pakoupati Boyodé, se poursuivent jusqu’à vendredi. Ils portent sur le rapport moral et financier, des outils de gestion, du règlement intérieur, du plan d’action 2018-2019 aussi le manuel de procédures administratives financières et comptables de l’ANIAC-Togo.

Echanger sur les différents énoncés, apporter des contributions en vue d’une amélioration des documents soumis à leur appréciation, voilà ce à quoi vont s’atteler les participants pendant ces cinq (5) jours de travail.

« Les armes chimiques sont tout produit chimique qui, par son action chimique sur des processus biologiques, peut provoquer la mort, une incapacité temporaire, des dommages permanents chez les êtres humains ou les animaux », a expliqué Bruno Pkoupati Boyodé.

Pour rappel, l’ANIAC-Togo a été crée le 04 novembre 2015 par décret NO 2015-082/PR dans le souci de mener une lutte contre la prolifération des produits chimiques dans toutes leur forme à travers tout le Togo en vue d’assurer une meilleure utilisation de ces produits pour le bien-être socio-économique des populations.

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.