« AGBOKAlamité » toujours égal à lui-même !

L’actuel maire de la commune du Golfe 5 Kossi « AGBOKAlamité » garde tous ses réflexes moyenâgeux. Quand il officiait à la délégation spéciale de la préfecture du Golfe, comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, il démolissait tout sur son passage, troublant chaque jour le sommeil des honnêtes citoyens. Là où « AGBOKAlamité » passe, tout trépasse. On croyait qu’une fois devenu maire, bien qu’il soit nommé, il se serait assagi et qu’il allait au moins laisser ses fameux « Bulldozer » de côté, mais c’est mal le connaitre.

Récemment, le « destroyer » s’était encore illustré de la plus mauvaise des manières en faisant usage de ses Bulldozers. Mais cette fois-ci contre un maire du même bord politique. Suivez nos regards ! L’affaire date de quelque temps que certains ont réactualisée. En effet, suite à une querelle de délimitation, le maire de la commune du Golfe 5, le tristement célèbre « ABOKAlamité », avait fait dégager, à l’aide d’un bulldozer une petite pancarte sur laquelle était inscrit « Bienvenue dans la commune du Golfe 3 ».

Celui qui est surnommé « le Bulldozer » ou le « destroyer » estime que cette pancarte installée par le maire Kamal Adjayi du Golfe 3, lui aussi du parti p-UNIR, n’est pas de son ressort territorial, notamment la commune du Golfe 5 qui regroupe les quartiers du Canton d’Aflao-Gakli. Et pour cette petite pancarte, « ABOKAlamité » avait sorti l’artillerie lourde, mobilisé toute son armée de Bulldozers pour l’assaut. Avait-il besoin de réveiller ses vieux démons pour cette peccadille ? En tout cas, il est connu pour son sang chaud et ses opérations de déguerpissement aux abords des rues de Lomé où il avait laissé de mauvais souvenirs dans les mémoires des pauvres citoyens revendeurs.

Les victimes de ses « bulldozers » ont poussé un énorme soulagement lors des élections locales croyant qu’il allait être éjecté à jamais, mais ce n’était un changement de localité. Dans tous les cas, cette affaire de pancarte n’était qu’une affaire entre deux membres du cercle vicieux du jeune doyen. De quoi nous mêlons-nous au juste ? Allons, nous laver les mains ! Covid-19 est toujours d’actualité.

Source : Liberté01

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.