Agbéyomé Kodjo : « Je ne vois pas ce qui peux diviser tant l’ANC et l’UFC pour qu’on ne puisse pas s’entendre sur un siège »

128


Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) a réagi par rapport à la question de sièges à la CENI qui divise l’opposition parlementaire. L’homme politique invite le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à se prononcer sur cette affaire, en faisant respecter la loi portant statut de l’opposition.

« C’est le statut de l’opposition qui permet à la formation politique l’Union des Forces du Changement (UFC) de se dire qu’elle est ancrée dans l’opposition. Ne pas vouloir respecter ces dispositions, c’est comme si on viole les lois de la République », a-t-il indiqué.

Selon l’ancien Premier ministre, l’impasse dans laquelle se trouve actuellement la CENI est nuisible à l’ensemble du pays et du processus électoral en cours. Il revient au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé de « faire asseoir les responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et de l’Union des Forces du Changement (UFC) pour trouver définitivement une solution à ce problème afin que nous ayons une CENI consensuelle, inclusive ».

« Je ne vois pas ce qui peux diviser tant l’ANC et l’UFC pour qu’on ne puisse pas s’entendre sur un siège. Ce n’est pas le nombre de sièges à la CENI qui détermine la victoire d’un candidat. Parce qu’en jouant ce jeu-là, nous autres qui ne sont pas à la CENI, nous pouvons penser qu’il y a une combine à la CENI qui donne la victoire. Les résulats se construisent dans les bureau de vote. Pourquoi on se bataille pour la CENI ? Cela cache quelque chose », a supposé Agbéyomé Kodjo.

Pour rappel en convention samedi à Lomé, Agbéyomé Kodjo a changé le nom de son parti Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) en Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD).

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here