Agbéyomé-Boko-Bodjona: même combat, mauvaise approche !

Le gros problème avec la majorité des « communicants » qui vendent aujourd’hui le Dr Agbéyomé sur les réseaux sociaux c’est qu’ils utilisent toute leur énergie pour s’attaquer à ceux qui ne sont pas d’accord avec ce choix. La même erreur a été commise quand il fallait vendre l’offre François Boko (le joker le plus crédible que nous ayons dans cette lutte en terme d’alternance apaisée) et Pascal Bodjona.

En s’adonnant à ce jeu, ces communicants non seulement ne réussissent pas à rendre leur « produit » sympathique, mais contribuent plutôt à le fragiliser, le noircir, dresser contre lui une très grande partie de l’opinion, de telle sorte que lorsque le RPT-UNIR sort son sabre pour poignarder celui qui a déjà été grillé par ses propres défenseurs, il n’y a presque plus personne pour s’émouvoir.

Le défi, à l’heure actuelle, n’est pas de faire taire ou de déclarer une guerre à l’ANC, à Jean-Pierre Fabre et à tous ceux qui n’entrent pas dans la dynamique de Monseigneur Kpodzro. Il s’agit de vendre le « produit » Agbéyomé et le rendre achetable pour les Togolais. Et ce n’est pas un travail négligeable.

Le candidat lui-même, une vraie bête politique malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, en est conscient. Voilà pourquoi il n’attaque personne. Pourquoi il s’est présenté à la conférence de presse de l’ANC, la semaine passée, et y a fait profil bas.

David Kpelly

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.