Affaire manifestants togolais-Justice ghanéenne : Encore un mois d’attente pour le verdict

Une manifestation organisée en novembre 2017 par les Togolais résidant au Ghana leur a valu des démêlées avec la justice ghanéenne.

Le 20 novembre de l’année écoulée, lors des manifestations synchronisées de l’opposition, en contestation au pouvoir de Faure Gnassingbé, les Togolais vivant chez les voisins de l’Ouest tenaient également un meeting.

La police est intervenue dispersant les manifestants. Dans la foulée, la tête de la manifestation (l’organisatrice principale-ndlr) Fousséna DJAGBA en plus d’une vingtaine d’autres personnes ont été mis aux arrêts, puis relâchées sous caution attendant un procès pour situer les responsabilités.

Les autorités judiciaires du Ghana reprochent aux manifestants togolais de n’avoir pas respecté les recommandations de la police.

Le 09 janvier passé, l’affaire devrait être tranchée. Finalement, les Togolais devront encore attendre jusqu’au au 09 février pour un procès qui traîne tant.

Edem (Stagiaire)

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.