Affaire Gogoligo-Moutite-Adebayor: ce que vous ignorez du geste de Shéyi

Publicités

Sheyi Emmanuel Adebayor a adressé un courrier au procureur de la république, ce 22 juillet 2021. Il demande la libération de ses “frères” Gogoligo et Papson Moutité qu’il a fait déposer à la prison civile de Lomé.

Lire aussi:Affaire Gogoligo-Moutite-Adebayor: la triste fin

Le courrier de la star togolaise de football est publié par lui-même sur sa page Facebook certifiée. Komi Nutsuley dit Gogoligo et Midodji Amoussou alias Papson Moutité ont été déposés à la prison civile suite à une plainte de l’ex international togolais. Les griefs retenus contre eux sont entre autres, la diffamation, association de malfaiteurs et divulgation de messages privés.

Publicités

Ainsi, après moult réflexions personnelles et avec mon entourage, j’ai décidé de demander la libération de Gogoligo et Chantre Moutite, qui sont malgré tout, mes frères“, a écrit Adebayor sur sa page Facebook. “Je suis conscient que plusieurs d’entre vous seront déçus, eu égard aux comportements de Gogoligo et Papson envers de paisibles citoyens depuis des mois mais je vous demande, comme je l’ai fait, de leur pardonner. Cependant, je demande à la justice de poursuivre son travail pour que toute la lumière soit faite dans cette affaire“.

Publicités

Lire aussi:2ème crise de Gogoligo, le procureur entre en jeu ce matin, ça va chauffer

Pour l’ex international togolais, les réseaux sociaux sont une chance formidable pour la génération et celle à venir et peuvent se transformer en une véritable arme de destruction. “J’ai aussi connu quelques moments d’écarts sur les médias sociaux, mais j’ai toujours essayé de ne pas trop m’écarter du respect de la vie humaine et de l’intimité des autres. Ce sont d’excellents outils mais ils peuvent détruire aussi. Utilisons-les à bon escient“, a-t-il conseillé.

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.