Affaire Dodo Cosmetics : flou autour d’abandon de poste et licenciement abusif

Publicités

A Dodo Cosmetics, plus de 150 employés pourraient être licenciés dans les prochains jours si rien n’est fait. La Direction générale et le collège des délégués de cette société sont à couteaux-tirés sur la situation qui prévaut depuis août dernier. Les responsables de Dodo Cosmetics pointent un « abandon de poste » alors que les employés fustigent une volonté de « licenciement abusif ».

Lire aussi : Hydrocarbures : le Togo au premier rang de fournisseur africain du Cameroun

A l’origine de cette situation sociale qui met Dodo Cosmetics sous les projecteurs ces derniers jours, l’accusation portée le 25 août dernier contre 3 ouvriers accusés de vol de plomb au sein de l’entreprise.

Publicités

Les vidéos des caméras de surveillance ont été visualisées et les auteurs du vol ont été identifiés. Les 3 fautifs ont été invités à s’expliquer devant leur hiérarchie. Alors que les accusés s’apprêtaient à aller faire leur mea culpa, les délégués du personnel interviennent pour les en empêcher.

Publicités

« Conformément aux règlements intérieurs, nous les avons convoqués pour un entretien qui devrait leur permettre d’exposer leur point de vue. À la veille de la rencontre, les délégués ont introduit un courrier pour dire qu’il y a vice de procédure. Alors le jour d’entretien, les trois employés s’étaient fait accompagner des délégués de personnel qui eux, sont venus empêcher l’entretien sous prétexte qu’ils voulaient d’abord une réponse à leur courrier de la veille. Ils ont demandé aux trois (3) employés de bouder l’entretien », a expliqué M. Laré, Directeur Administratif et Financier (DAF) de la société.

Lire aussi : Affaire du joueur titulaire à 60 ans : la CONCACAF ouvre une enquête

Sanction et incompréhension à Dodo Cosmetics

De ce fait, la Direction générale de Dodo Cosmetics a décidé d’une mise à pied de 15 jours contre les 3 agents fautifs. Elle s’est basée sur les preuves et la lettre d’explication des mis en cause.

Une sanction qui n’a pas été du goût des délégués du personnel. Pour ces derniers, il y a eu un vice de procédure.

Dans cette incompréhension, les délégués vont appeler à une Assemblée Générale spontanée. A la suite de ce rassemblement, ils ont décrété une cessation de travail à compter du 15 septembre 2021.

Le mot d’ordre de grève a été suivi par 150 ouvriers de Dodo Cosmetics qui n’ont toujours pas repris le service.

Lire aussi : Besoin de liquidités bancaires : 188 milliards adjugés mardi par les banques du Togo

Le Directeur administratif et financier de Dodo Cosmetics avance également que les concernés ont refusé de répondre aux notes d’explications qui leur sont envoyées. M. Laré indique que la Direction générale de la société compte, devant la situation qui prévaut, appliquer la loi. Il s’agira alors de mettre « fin aux contrats de ces ouvriers pour abandon » de poste.

Mais ces derniers jours, les délégués du personnel ont ameuté l’opinion nationale dénonçant une velléité de licenciement abusif.

Dodo Cosmetics est une société de fabrication de produits cosmétiques et de parfums opérant à Lomé depuis 2008.

Avec Togo Breaking News

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.