Affaire de la faune de Mango : le Procureur requiert 40 mois d’emprisonnement contre les détenus

484

© togoactualite – Les jeunes arrêtés et détenus lors des violences survenues à Mango, dans l’affaire d’aire protégée, ont comparu devant le Tribunal de Dapaong ce matin.
Ils ont été arrêtés en novembre 2015 à Mango dans les violences qui ont suivi la manifestation de la population contre la réhabilitation de la faune dans la préfecture de l’Oti.
 
On se rappelle encore ces manifestations qui ont coûté la vie à 8 personnes, fait plusieurs blessés et de nombreux déplacés vers d’autres villes et dans les pays voisins.
Ce matin au Tribunal de Dapaong, les jeunes ont reconnu les charges qui ont été retenues contre eux. Ils ont ensuite demandé la clémence du Tribunal. Des aveux qui ont amené le Procureur à requérir une condamnation de 40 mois d’emprisonnement dont 20 mois ferme, contre eux.
 
Pour la défense représentée par Me Paul Dodji Apévon, ces jeunes ne sont pas des coupables directs de ces actes de violence. C’est, selon lui, pour une cause populaire. Il demande donc que les inculpés soient libérés dans l’immédiat, d’autant plus qu’ils ont déjà fait 15 mois en détention.
 
Dans tous les cas, si c’est le réquisitoire du Procureur qui est finalement retenu, ces jeunes n’auront plus que 5 mois à faire en prison. Le délibéré est donc attendu pour le 3 mars prochain.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

TogoActualité.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here