Affaire de femme : des militaires se déchainent après avoir « tapé poteau »

Publicités

De jeunes soldats ont mis la ville de Pô, située au Centre-Sud du Burkina, sens dessus dessous dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 octobre 2021. Avec leurs complices, ils ont bastonné des habitants du secteur 6 de la ville comme le rapporte Radio Oméga ce mardi. Le procureur de Pô, des gendarmes et des policiers qui étaient dans la zone auraient également été violentés par les mêmes soldats. A l’origine, une affaire de femme.

Lire aussi : Affaire mèches AMINA : Miss Togo Ichabatou lynchée sur les réseaux sociaux

« Une jeune dame qui travaille dans une station d’essence de la ville de Pô attendant son mari devant la boutique de ce dernier pour son anniversaire, a été approchée par un soldat qui voulait la draguer. Mais les frères du mari de la dame ont informé le courtisan qu’elle était mariée », raconte une source proche de la famille du mari, qui ajoute que le soldat a répliqué « qu’il s’en foutait et c’est là que le frère a envoyé le militaire au sol ».

Publicités

De retour au camp, les soldats ont organisé une descente musclée sur les lieux de la défaite de leur camarade. Bilan, 11 blessés graves. Le mari de la femme est dans le coma. « Actuellement tout Pô est debout et réclame l’affection de tous les militaires. Les élèves ont vidé les classes et ont dressé des barricades partout », a confié un témoin au média burkinabè.

Publicités

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.