Affaire de détournement des 500 milliards: ça craint!

Le gouvernement togolais semble prendre finalement au sérieux l’affaire de détournement des 500 milliards de francs CFA qui implique Fabrice Adjakly et son père Francis Sossa Adjakly. Le fumant dossier était au cœur d’une émission vendredi sur la Télévision nationale (TVT). Aux dernières nouvelles, le ministre en charge du Commerce a donné des instructions pour que des audits soient menés « afin de rétablir la vérité ».

Lire aussi:Coronavirus au Togo: l’escroquerie gouvernementale à 500 000 FCFA


Le scandale dans la gestion de la commande des produits pétroliers par des membres du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPP) est toujours d’actualité. Même si les autorités ne donnent pas l’impression de s’intéresser de près à ce dossier aussi fumant.

Intervenant vendredi sur les plateaux de la TVT, Komlan Kondo, le nouveau remplaçant de Francis E. Adjakly à la tête du CSFPP, a laissé entendre que son ministère de tutelle s’intéresse à l’affaire. Il a annoncé que des audits seront bientôt menés au sein même du CSFPP pour situer les responsabilités.  

« Si malversations il y a, les auteurs seront poursuivis conformément aux textes en vigueur », a indiqué koffi Kondo-Comlan.

Lire aussi:Détournement au Togo: quand l’affaire des 500milliards est la partie visible de l’iceberg

Rappelons que dans le cadre de cette affaire de scandale financier, Fabrice Adjakly a assigné le journal L’Alternative en justice. Dans sa plainte, Fabrice Adjakly indique que tout le contenu de l’article intitulé : « Importation du pétrole/Les dessous d’un grand scandale : Fabrice Adjakly complice de VITOL disparaît avec plusieurs milliards », publié le 09 juin dernier par le journal d’investigation n’est que de pure allégation sans fondement.

Le journal est assigné à comparaître devant le Tribunal de Première Instance de Lomé le 12 août prochain, en correctionnel.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.