Affaire Bolloré : Nathaniel Olympio dénonce le silence des médias sous-régionaux

Selon l’opposant au pouvoir de Lomé, un silence règne dans les médias ouest-africains autour de l’affaire Vincent Bolloré.

Vendredi 26 février 2021, une juge du tribunal judiciaire de Paris a jugé « nécessaire » un procès pour le milliardaire français pour des faits de corruption en Afrique. Alors que l’homme d’affaire français et trois de ses collaborateurs (Gilles Alix et Jean-Philippe Dorent) avaient plaidé coupable.

Vincent Bolloré et ses collaborateurs en effet ont avoué avoir utilisé les activités de conseil politique de l’agence Havas (filiale du Groupe Bolloré) pour la gestion de deux ports en Afrique de l’Ouest : le port de Lomé au Togo et celui de Conakry en Guinée.

Pour Nathaniel Olympio du Parti des Togolais (opposition) l’affaire n’est pas relayée par les média sous-régionaux. L’opposant au régime de Faure Gnassingbé en effet dénonce le silence de la presse ouest-africaine sur ce sujet aussi important. Il invite surtout la presse béninoise, burkinabè, ivoirienne, bissau-guinéenne, malienne, nigérienne et sénégalaise à en faire écho.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Vincent Bolloré en effet est sous la menace d’un procès dans son pays.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.