Accor menace de saisir les actifs du Togo à l’étranger

0
308


Condamné en décembre 2017 par la Chambre de commerce internationale dans le différend qui l’oppose à Accord, l’Etat togolais rechigne à payer les indemnités de 4 millions d’euros.

L’exploitation de l’hôtel Sarakawa de Lomé a été retirée au Groupe Accor. Ce dernier obtient gain de cause auprès de la Chambre de commerce internationale (CCI) qui condamne les autorités togolaises à lui verser quatre (4) millions d’euros.

Le verdict est tombé en fin d’année dernière. Depuis lors, l’Etat togolais n’a « toujours pas versé le moindre centime d’euro au groupe Accord », précise La Lettre du Continent N°778 du 6 juin 2018.

Selon toujours ce site d’informations africaines, « à défaut de versement, les avocats du groupe pourraient lancer des saisis sur les actifs du Togo à l’étranger ».

A.H.

Source : www.icilome.com