Accompagner le développement du commerce électronique

0
355

Ni Amazon, ni Alibaba ne sont présents au Togo. Un jour peut-être.

Une chose est sûre, le commerce électronique (e-commerce et m-commerce) se développe dans le pays à la faveur du développement d’internet, du 3G et de l’ADSL.

Des sites locaux se sont montés où l’on peut acheter ou vendre sa voiture, commander de l’alimentation ou des vêtements.

Le gouvernement a lancé mardi des consultations sur le développement du commerce en ligne. Les pouvoirs publics veulent disposer d’une stratégie propre susceptible de permettre un développement du secteur afin, notamment, de permettre la création d’emplois.

‘Le commerce électronique revêt un caractère important au regard de l’envergure qu’il prend dans le développement inclusif, social et économique dans les économies en développement’, a indiqué Bernadette Leguzim-Balouki, la ministre du Commerce.

Avant de se lancer,  les acteurs du secteur privé devront prendre en compte un certain nombre de paramètres essentiel comme l’étroitesse du marché togolais – qui incite à un regroupement régional – des infrastructures logistiques performantes, l’appui de partenaires comme la Poste et des accords avec les établissements bancaires et les opérateurs télécoms pour les paiements.

Republic Of Togo