60 mois d’emprisonnement dont 18 avec sursis contre Maranatha Mash’ia

Comme annoncé, le procès du prophète Maranatha Mash’ia et de sa femme s’est tenu ce mercredi. Le parquet a requis 60 mois d’emprisonnement dont 18 avec sursis contre le couple Mash’ia et le délibéré renvoyé au 6 décembre prochain.

Le prophète et sa femme croupissent depuis juillet 2014 à la prison civile de Lomé pour une dizaine de chef d’accusations: Complicité, viol, fausse déclaration, escroquerie, enlèvement d’enfants etc. De ces accusations, il n’en reste qu’une seule : fausse déclaration. Selon le collectif d’avocats constitués, ce procès est à coup sûr téléguidé.

« Le nombre pléthorique des gens qui ont porté plainte au départ dans ce dossier, une vingtaine, nous avons compris que c’est des gens qui ont été pistonnés et téléguidés pour porter plainte. Progressivement, ils se sont dégonflés et retirés du dossier », a laissé entendre Me Dodzi Apévon.

Hier il n’y avait que quatre chefs d’accusations et seulement trois plaignants se sont présentés. Parmi les trois, l’un a désisté. Et l’Avocat d’ajouter: « De ce gros dossier, il n’y a que deux personnes qui sont restées comme plaignants ».

Des preuves n’ont pu être apportées pour justifier le délit d’escroquerie. Il revient alors au Magistrat, de donner l’ultime décision en décembre prochain.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.