54% de Togolais ne se sentent « pas très libres »[Afrobaromètre]

Une enquête de l’Afrobaromètre, réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage, montre que la liberté d’expression est en train de décliner dangereusement.

Lire aussi:Les Togolais ne veulent pas la démission de Faure Gnassingbé- [Afrobaromètre]

Selon son étude, plus de la moitié des Togolais disent ne pas se sentir libres pour exprimer leurs opinions, surtout sur les questions d’ordre politique. « Une large majorité des Togolais disent que les gens doivent faire attention à ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent de politique », pointe le rapport.

Les chiffres sont éloquents. En effet, 54% de Togolais ne se sentent « pas très libres » ou « pas du tout libres ». 75% des citoyens affirment que les gens doivent « souvent » ou « toujours » faire attention à ce qu’ils disent en politique. « Plus de la moitié (53%) des Togolais considèrent que les médias ne sont « pas
très libres » ou « pas du tout libres » de diffuser et de commenter l’actualité sans censure ni ingérence du gouvernement », peut-on y lire.


Lire aussi:Les Togolais sont devenus plus pauvre en 2020

Une bonne nouvelle tout de même : la plupart « Togolais sont largement favorables au fait de limiter ou interdire les discours de haine et les fausses nouvelles ».


De façon générale, la liberté d’expression est menacée. Et les résultats de l’enquête de l’Afrobaromètre le montrent clairement.


Une affiche de campagne du président Faure Gnassingbé, à Lomé, le 12 février 2020. AFP

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.