5 morts à Sokodé

1166

Dans un court message adressé à ses partisans et au peuple togolais cet après-midi, le président du Parti national panafricain (PNP) a fait un premier bilan des manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs villes du Togo aujourd’hui.

Le bilan est particulièrement lourd à Sokodé. Il y a eu 5 morts et plusieurs blessés, selon Tikpi Atchadam. « Nous nous inclinons devant la mémoire de ces patriotes tombés sous les balles de la dictature sanguinaire », a-t-il déclaré.

La police, à l’en croire, a tiré à balles réelles sur les manifestants aux mains nues à Sokodé.

A Kara, le président du PNP-Kétao a été arrêté et détenu à la Gendarmerie. Il y a eu des tirs à balles en caoutchouc sur les manifestants et des chasses à l’hommes jusque dans les maisons. On déplore au moins 7 blessés à Kara.

« A Anié très tôt le matin, nos banderoles ont été déchirées. 4 personnes ont été arrêtées et bastonnées. Quand on a demandé leur libération pour pouvoir les conduire dans un centre de santé, il nous a été opposé un refus catégorique », a indiqué Tikpi Atchadam.

Les militants du PNP de Kpalimé, en route pour Lomé, ont été arrêtés en chemin et gardés dans une Gendarmerie.

« A Lomé, il y a eu des tirs à bout portant de balles en caoutchouc. Il y a eu plusieurs blessés. Malgré que nos militants se soient retrouvés sur la voie indiquée, c’est-à-dire sur la voie Bodjona, ils ont été bloqués au niveau de la Cour d’Appel », a-t-il renseigné.

Et de regretter cette situation qui aurait pu être évitée, puisque la manifestation a été annoncée pacifique. « Tout ces comportements dénotent le caractère arbitraire de la gouvernance au Togo et le refus de la liberté de manifestation. A l’heure où je vous parle maintenant, le bilan n’est pas élogieux ni en faveur du Togo ni en faveur de qui que ce soit », a-t-il souligné.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here