3 mois de mobilisation : comment se porte la coalition des 14 partis

De la bonne intelligence au service de la sérénité au sein de la coalition des 14 partis. Contrairement aux supputations, la coalition des 14 partis de l’opposition baigne dans la sérénité. Ceci a encore été rappelé par Dr François Kampatib qui, dans une sortie médiatique mercredi, a bien voulu rassurer les militants.

«La seule réalité aujourd’hui, c’est que la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition est sereine. Nous travaillons en symbiose, nous travaillons dans une bonne intelligence, nous essayons de faire des choses pour répondre aux besoins de la population», a rassuré le député, conseiller du parti ADDI.

L’histoire des coalitions politiques au Togo fait montre de dénouements chaotiques. Le dernier exemple est celui du Collectif Sauvons le Togo en 2012 qui, quoiqu’ayant fait trembler le régime de Lomé 2, a été très vite emporté par les pièges de l’adversaire à l’époque.

Aujourd’hui, les militants ont appris de ces malheureux incidents et restent très vigilants. « Qu’ils retiennent que la pierre qui sert à lapider Faure Gnassingbé peut se retourner contre eux s’ils sabotent la lutte », avertit un activiste.

Mais les leaders politiques eux-mêmes, semblent également avoir assez appris du passé pour prendre de la hauteur sur ce qui peut diviser. Au groupe des quatorze, le travail se fait en bonne intelligence, confie François Kampatib.

Pendant que Jean Pierre Fabre de l’ANC, Tikpi Atchadam du PNP et Brigitte Adjamagbo-Johnson de la CDPA rencontraient mercredi soir à Paris, le président en exercice de l’Union Africaine, l’équipe restante de la coalition des 14 à Lomé, a également rencontré les ambassadeurs de France, d’Allemagne, des Etats Unies, la délégation de l’Union Européenne et la Coordinatrice du système des Nations Unies.

Ils ont également la responsabilité de galvaniser les populations samedi prochain. « Nous sommes toujours dans la phase de mobilisation constante de la population pour faire pression sur le pouvoir pour que les choses changent. Nous ne pouvons pas dire aujourd’hui que nous avons la victoire, c’est pour cela que nous disons que la détermination de la population est très importante pour y arriver et c’est pourquoi cette détermination ne doit pas baisser », dixit François Kampatib.

C’est aussi l’ère des chaudes actions diplomatiques de tous côtés, toujours selon les confidences du conseiller de l’ADDI.

Une organisation d’équipe peut être illustrative de la détermination de cette coalition qui, depuis Août 2017, trouble le sommeil des cadres et stratèges du parti UNIR au pouvoir.

A.Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.