Yark Damehame promet des mesures drastiques contre le carburant de contrebande

131

Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2016, un véhicule poursuivant un convoi des trafiquants de carburant illicite a été victime d’un grave accident ayant occasionné des blessés graves et d’importants dégâts matériels dans les rangs des forces de l’ordre. Mercredi dernier, un véhicule des forces de l’ordre à bord duquel se trouvait du carburant saisi a pris feu. Des événements qui font réagir le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Depuis quelques années, le gouvernement a mis en place des stratégies, dont l’opération entonnoir, pour traquer les trafiquants du carburant illicite. « Cette activité, quoique génératrice de revenus pour certains citoyens véreux, est une véritable menace pour la sécurité nationale eu égard aux graves accidents, incendies et parfois troubles à l’ordre public qu’elle engendre. Au-delà de la sécurité, ce phénomène impacte très négativement la santé des populations et l’économie nationale », a indiqué un communiqué du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame.

A en croire le ministre, malgré les différentes mesures prises pour endiguer le phénomène, les forces de l’ordre rencontrent des résistances de la part des trafiquants. Ce qui cause parfois des soulèvements, avec les dégâts précités. Toutefois, selon le communiqué, la situation est loin de décourager les forces de l’ordre.

« Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile rappelle à tous que ni la gravité ni la récurrence des incidents dont sont victimes les forces de sécurité ne les feront reculer dans l’exécution de cette mission », poursuit le communiqué.

Et d’insister : « Tout en réitérant l’engagement et la détermination de ces dernière à éradiquer ce trafic illicite des produits pétroliers, il met en garde les auteurs de cette dangereuse activité, notamment les grossistes, car des mesures plus énergiques seront mises en œuvre dans les prochains jours pour les traquer ».

Yark Damehame invite par ailleurs les populations à collaborer avec les forces de sécurité, afin de venir à bout de ce phénomène « qui est en train de prendre forme dans le pays ».

I.K

icilome.com

LEAVE A REPLY