Un malfrat brûlé vif à Lomé

317

Un homme a été brûlé vif vendredi matin à Attiegou-Zogbedji, dans la périphérie de Lomé. Accusé d’appartenir à un gang qui a volé une moto dame au petit matin de vendredi dans le quartier, le malfrat n’a rien à faire face à une population déchaînée et surexcitée.

Le phénomène de vindicte populaire est érigé en règle dans la capitale togolaise depuis quelques années. Et le nommé Kokou Agbeli l’aurait appris à ces dépens. Il a eu moins de chance que ces deux autres amis voleurs qui ont réussi à s’échapper avec la moto volée.

Il a été brûlé après avoir été sérieusement battu par la population d’Attiegou Zogbedji sans aucune forme de procès.

Face à la recrudescence des braquages et des vols de motos à mains armées, très souvent soldés par la mort des victimes, les populations ont décidé de répondre aux braqueurs par la vindicte populaire.

Parfois, les forces de l’ordre et de sécurité assistent impuissantes à la scène sans pouvoir s’imposer face à des gens qui se montrent implacables.

TogoBreakingNews.info