Togo: Kako Nubukpo réactualise son combat contre le franc CFA, craint une dévaluation

140

Professeur Kako Nubukpo Search Kako Nubukpo

Lundi 17 Juillet 2017 – L’ex ministre Togolais de la prospective, le professeur Kako Nubukpo Search Kako Nubukpo a brisé le silence et s’est prononcé sur son combat pour un abandon des pays africains du franc CFA, vestige amovible de la colonisation, car ce n’est pas une idée mais un programme.

Dans un courrier en date du 15 juillet rendu public et dont KOACI a eu une copie, le professeur Nubukpo a d’entrée de jeu mis en avant son engagement, celui d’abolir le franc CFA. Pour que triomphe son combat, Nubukpo a lancé un appel à toutes les bonnes volontés, aux forces vives des pays ayant en partage le franc CFA, à rejoindre le débat, à éclairer l’opinion publique, à fixer un cap car « Une autre Afrique est possible Search Une autre Afrique est possible et ce n’est pas seulement une utopie. L’Histoire nous regarde ».

En reprenant son bâton de pèlerin contre le franc CFA, celui qui est devenu en mars 2016, le directeur économique et numérique au sein de l’OIF a écrit que « Je ne me paye pas de titres, je cumule les expériences. Mes interrogations sur le franc CFA ne sont pas un objet d’étude de tour d’ivoire. Chercheur, acteur institutionnel, j’ai éprouvé, sous diverses facettes, les limites de notre système monétaire, frein au développement des pays qui en sont encore tributaires. C’est contre cette servitude volontaire que je m’élève pour l’avenir de nos pays et de nos enfants ».

En vue de laisser un héritage aux générations à venir et pour qu’un débat ait lieu sur l’avenir du Franc CFA, le professeur Nubukpo a poursuivi que « Comment leur expliquer [enfants] demain que nous avons laissé faire ? Que nous avons nourri les caisses du Trésor Public français ? Tandis que les réserves qu’il nous impose avec notre pleine allégeance pourraient être réinjectées dans nos économies pour construire des écoles, des dispensaires… Je ne suis pas un militant, je suis un intellectuel engagé. Je souhaite que, par-delà toute faillibilité humaine, le débat, parce qu’il dépasse ma seule personne, ait lieu ».

Et pour faute des pays de la zone Franc exportateurs de pétrole de n’avoir pas pu diversifier leurs économies et de continuer par subir de plein fouet le retournement du cours des matières premières, le Togolais a écrit qu’ « une telle situation laisse planer le spectre d’une nouvelle dévaluation du franc CFA dans les semaines ou mois à venir ».

En partant du soutien qu’il enregistre pour la défense de son combat contre le franc CFA, Nubukpo a défendu que ses collègues et lui-même ne sont pas des pyromanes et ne souhaitent pas déstabiliser les économies déjà fragiles. Partant de cet argument, il s’est inscrit en faux contre ses détracteurs et a mis au point que « Nous souhaitons que nos Etats puissent jouir pleinement de leur souveraineté dans un cadre économique rénové au service du plus grand nombre ».

Rappelons que la sortie du professeur Kako Nubukpo Search Kako Nubukpo intervient suite à une curieuse note d’excuses publiques présentées aux Présidents Faure Gnassingbé du Togo et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire après la polémique créée par ses déclarations. L’économiste Togolais avait prétexté que son départ du gouvernement togolais avait été demandé et obtenu par le Président Ouattara.

Mensah, Lomé


Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here