Togo : Des hôpitaux confiés à l’ONG Entraide Médicale Internationale 05/05/2017

133

Togo : Des hôpitaux confiés à l’ONG Entraide Médicale Internationale                                                                             05/05/2017
Echange de paraphes entre le ministre de la Santé, Professeur Moustafa Mijiyawa et le Dr Rafaël Kluender de l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI)

Par K. Monzonla
Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Professeur Moustafa Mijiyawa et le directeur des Opérations en Afrique de l’Ouest de l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI), Dr Rafaël Kluender ont signé, ce vendredi, à Lomé une convention de contractualisation de la gestion du Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé (CHR-A), dans la Région des Plateaux et du Centre Hospitalier Préfectoral de Blitta (CHP-B), deux des trois hôpitaux retenus pour la phase pilote de l’approche contractuelle dans les structures de soins du Togo.

Selon le cahier de charges de cette convention de contractualisation, l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI) se chargera de mettre en place des outils et des mécanismes de gestion rationnelle. Ceci, dans le but d’améliorer les prestations et de combler les attentes des malades. L’ONG aura pour tâche, de s’assurer de l’assiduité de chaque agent est à son poste, de l’exécution réel du travail qui est le sien et du bon fonctionnement du matériel mis à sa disposition. Elle s’assurera surtout de la traçabilité des recettes. En cas de panne de machines ou de quelque dysfonctionnement ou manquement constaté, la société contractante rendra compte au ministère de la Santé et de la Protection sociale qui se chargera d’y remédier.

C’est la première convention signée dans le cadre de ce projet de contractualisation de la gestion des hôpitaux au Togo

Selon le ministre de la Santé et de la Protection sociale, le but visé par le gouvernement en optant pour l’approche contractuelle, est de faire en sorte qu’il y ait désormais une harmonie, une corrélation entre les ressources injectées dans le secteur de la santé et une satisfaction de la population. Pour ce faire, a-t-il ajouté, les coûts des prestations restent inchangés et les recettes générées serviront à améliorer le plateau technique et, au besoin, à agrandir la formation sanitaire et rendre disponibles les offres de service autrefois inexistantes.

« Le seul développement possible, c’est celui qui vient de soi-même », a confié Dr Rafaël Kluender, le directeur des Opérations en Afrique de l’Ouest de l’ONG Entraide Médicale Internationale (EMI), saluant cette initiative des autorités togolaises. L’approche contractuelle dans les hôpitaux du Togo connaîtra d’abord une phase pilote de six mois et les résultats, une fois concluants, le projet s’étendra à toutes les formations sanitaires publiques du Togo. Quatre services du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio de Lomé, à morgue, la radiologie, le laboratoire et la pharmacie, ainsi que le Centre Hospitalier Régional Atakpamé (CHR-A) et le Centre Hospitalier Préfectoral de Blitta (CHP-B) sont retenus pour cette phase pilote.

Togo-Online.co.uk