Le préfet du Golfe et le président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé en visite de terrain dans les cantons du Grand Lomé

61
Le préfet du Golfe et le président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé en visite de terrain dans les cantons du Grand Lomé

La délégation spéciale de la préfecture du Golfe était mardi dans les cantons de Sanguéra, Légbasito et Vakpossito. Une sortie de terrain qui a permis au préfet du Golfe, Awaté Hodabalo, accompagné pour la circonstance du président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé, Kossi Agbényega Aboka, de sensibiliser les chefs traditionnels, les présidents des CDV et CDQ et les populations de ces cantons contre les méfaits des ventes illégales de réserves de l’administration. La délégation a également appelé les populations de ces localités à éviter l’occupation « anarchique et illégale » des voies publiques.

Au cours de cette rencontre, le Colonel Awaté Hodabalo et Kossi Agbényega Aboka ont promis à leurs interlocuteurs de répondre à leurs préoccupations qui portent notamment sur le traçage des principales artères des différentes localités visitées.

Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation des travaux d’urgence pour la réfection des voies inscrites sur le collectif budgétaire de l’Etat au profit de la population des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé, a confié à l’Agence de presse Afreepress, le président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé, Kossi Agbényega Aboka.

Au total, treize (13) rues choisies par les usagers vont faire l’objet de réfection. La longueur de ces rues varie entre 1 et 3 km et la largeur entre 28 et 30 mètres.

« C’est avec joie que nous avons reçu une première note du président de la Délégation spéciale nous demandant de lister les voies qui sont nécessaires. A notre grande surprise, une deuxième note nous a été envoyée aussitôt nous informant que le président de la Délégation spéciale et le préfet feront une visite sur les routes que nous avons choisies », s’est réjoui le chef canton de Sanguéra, Togbui Hounkpétor Kloutsè.

Aboka a saisi l’occasion de cette visite de terrain pour lancer un vibrant appel aux « démarcheurs et vendeurs des rues et réserves de l’Etat ». Selon lui, la tournée était également un moyen de dire « à ceux qui vendent les rues de cesser leurs activités inciviques » et mettre en garde « tous ceux qui seront tentés de vendre les voies publiques en instance de bitumage », contre les risques encourus.

Ces visites de terrain se poursuivront dans les cantons d’Aflao Gakli, Sagbado, de Baguida et sur la voie Inter-cantonale (grand contournement) de Lomé.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com