Le CAP 2015 va dénoncer un nouveau coup de force dans les rues

860

Le Combat pour l’Alternance au Togo en 2015 (CAP 2015) donne un nouveau rendez-vous à ses militants et sympathisants dans les rues de Lomé sur le 27 mai prochain. Le groupe convie la population à un nouveau meeting d’information pour exiger les conditions d’une alternance politique au pouvoir. Un meeting qui fait suite à un nième échec de modification constitutionnelle au Parlement.

Dans un communiqué signé par Eric Dupuy, le responsable communication du CAP, il est indiqué que le regroupement politique appelle à un grand meeting d’information le samedi 27 Mai 2017 à Lomé.
Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et les siens précisent qu’ils vont informer les populations togolaises sur la situation grave que traverse leur pays et qui fait de lui une curiosité de démocrature dans la sous-région.
Il s’agit notamment pour eux de dénoncer ce qu’ils appellent le coup de force du pouvoir pour empêcher la proposition de Loi modificative des articles de la Constitution, introduite le 29 Juin 2016 par les députés ANC et ADDI, de prospérer.
L’occasion sera également pour eux de s’insurger contre la décision N° C-001/17 du 22 mars 2017, de la Cour Constitutionnelle du Togo, demandant à la Commission des lois de l’Assemblée nationale de reprendre l’examen de la proposition de loi de révision constitutionnelle, suspendu le 05 août 2016.

Et enfin le CAP entend protester contre le “refus obstiné du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de mettre en œuvre les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales préconisées par l’APG”.
La manifestation a lieu à Bè Kondjindji dans l’après-midi de samedi.

TogoBreakingNews.info

LEAVE A REPLY