Zimbabwé: un vice-président révèle être tourmenté par son épouse

186

Kembo Campbell Mohadi, qui est l’un des vice-présidents du Zimbabwe, a révélé qu’il était tourmenté par son épouse, Tambudzani Bhugadi Mohadi.

Le vice-président a accusé son ex-femme de lui avoir envoyé des messages menaçants après avoir entamé une procédure de divorce en 2017, rapporte iHarare.

Mohadi a approché un tribunal civil de Harare pour obtenir une ordonnance de protection contre elle. Il a déclaré à la cour: «Je suis un citoyen respectueux des lois et, compte tenu de la fréquence croissante des meurtres de conjoints, je prie pour que cette honorable cour me protège contre les menaces de violence.»

«J’ai approché cette honorable cour pour obtenir une ordonnance de protection contre l’intimé en vertu de la loi sur la violence familiale, en ce que l’intimé est une personne très violente et / ou une personne de nature violente telle que je vis maintenant vie. »Le vice-président affirme que son ex-femme a commencé à se comporter violemment envers lui après avoir reçu une copie de la convocation de divorce.

«L’intimé a intensifié ses tendances violentes contre ma personne [Mohadi] et m’a même appelé sur mon téléphone portable tout en m’insultant et en menaçant de ternir mon image, ce qui pourrait nuire à mes efforts politiques en vue de mon bureau politique et en tant que membre du gouvernement », a déclaré Mohadi dans son affidavit de base déposé sous le numéro de dossier DV1797 / 18 dans une affaire devant être entendue vendredi.

Son ex-épouse aurait commencé à vendre leurs biens matrimoniaux avant la fin de la procédure de divorce afin de faire échec aux fins de la justice.
Mohadi a également affirmé que sa femme était allée jusqu’à retourner leurs quatre enfants contre lui.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here