Zimbabwe: la femme de Mugabe m’a empoisonné – E. Mnangagwa

54

Le nouveau président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a raconté son voyage à travers les zones de mines antipersonnel lorsqu’il a fui le pays après son limogeage par Robert Mugabe en 2017.

Le Zimbabwe Herald a rapporté samedi que Mnangagwa avait rapporté des détails jusqu’alors inconnus de sa « grande évasion » du Zimbabwe, lors d’une visite officielle en Angola.

Mnangagwa, 75 ans, a fui vers le Mozambique après avoir été limogé par Mugabe en tant que vice-président, laissant le pays dans les quatre heures suivant son éviction, craignant une menace pour sa vie.

« Je ne pensais pas qu’il était agréable d’attendre d’être éliminé. Je suis parti dans les quatre heures après avoir été renvoyé pour la frontière mozambicaine « .

Il a dit qu’il a marché pendant de longues heures et a prétendu qu’il y avait des tentatives à la frontière pour l’abattre, mais l’attaque a été déjouée par son fils.

« Il (un de ses fils jumeaux) est un officier et a été capable de saisir l’arme et je n’ai pas été abattu », a déclaré Mnangagwa.

Le rapport indique qu’une fois au Mozambique, il a volé de Beira en Afrique du Sud.

Mnangagwa a également parlé de la tentative de l’empoisonner lors d’un événement du parti au pouvoir ZANU-PF en 2017 et a déclaré qu’il avait été transporté par avion en Afrique du Sud pour y être soigné.

Il avait accusé alors la première dame, Grace Mugabe, de lui avoir donné de la glace empoisonnée lors d’une fête.

« Je suis heureux que la semaine dernière, j’ai été déclaré exempt de poison. Il est maintenant indétectable », a-t-il déclaré

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here