Zepp Kouété des FDR invite la jeunesse des Lacs à faire comme lui et à donner une chance de victoire à la Coalition

60

Sauf cataclysme, il devra conduire une liste de la Coalition de l’opposition dans les Lacs et précisément Lacs 1 qui est la Commune d’Aného. Lui, c’est Zepp Kouété. Aux côtés de ses parents, frères et soeurs des Lacs depuis l’avènement des FDR sur la scène politique togolaise, et mieux encore bien avant cette période, et présent dans toutes les luttes de la Coalition de l’opposition (C14) depuis sa mise sur pied, l’homme se présente comme l’un des atouts certains de sièges de cette opposition dans les Lacs pour les élections locales qui viennent. Un de nos reporters l’a surpris hier Jeudi, premier jour de la révision des listes électorales, à la sortie de la salle des opérations de l’EPP Messan-Condji, après qu’il se soit fait établir sa carte d’électeur. Voici les réponses du chargé des TIC au sein du bureau politique des FDR (Forces Démocratiques pour la République).

Vous avez joint l’acte à la parole à la suite de votre appel aux populations et surtout la jeunesse des Lacs et partant celle Togolaise à se mobiliser massivement pour se faire établir leur carte d’électeur durant les trois jours de révision les listes électorales, ces 16, 17 et 18 Mai. Quels peuvent être vos mots une nouvelle fois à ces Togolais…

J’encourage la population des Lacs, de la Commune d’Aného et généralement la population togolaise de se faire recenser aujourd’hui (Jeudi, ndlr), demain Vendredi (aujourd’hui, ndlr) et Samedi (demain, ndlr) parce que cette élection, c’est capitale. La gouvernance locale commence par les locales, les municipales, les communales, et après 32 ans, nous avons le privilège d’être les premiers acteurs pour donner une nouvelle vie à notre commune qu’est la Commune d’Aného.

Quelle est la vision dont vous êtes porteur pour ces locales après une absence aux législatives ?

Moi Zepp Kouété, je suis membre des FDR (Forces Démocratiques pour la République), membre de la Coalition de l’opposition. C’est vrai que je n’aime pas trop qu’on dise que la Coalition a boycotté, non, la Coalition n’a pas boycotté. Ce sont les discussions, les contorsions de la CEDEAO appuyée par le pouvoir de Lomé qui ont fait que nous n’avons pas été aux élections Sinon, se seront à ces élections et nous allons battre à plate couture le pouvoir. Mais, qu’à cela ne tienne, les locales sont des élections qui sont plus de proximité et il fallait prouver à nos frères et soeurs, à nos parents, à nos concitoyens que nous avons l’amour pour le développement local de notre zone.

Pour le cas d’Aného, c’est vrai que depuis 2001, il y a une délégation spéciale qui est imposée par le pouvoir central de Lomé et que nous, nous voulons changer cette affaire là. Et je crois que les FDR en collaboration avec la Coalition, nous allons diriger la commune d’Aného

Un mot à tout Togolais qui aspire à l’alternance au Togo…

Que les Togolais soient sereins, parce que la bataille des locales n’est qu’un tremplin de la présidentielle de 2020. Que l’opposition dans son ensemble, que nous ayons une vision pour 2020 malgré nos divergences, que nous ratissions large, avoir la majorité des 117 communes du Togo pour pouvoir déployer notre rouleau compresseur pour les élections de 2020 tout en choisissant un Candidat.

Réalisée par Mathias G. / T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here