Yark et Pius Agbetomey interpellés au sujet des prisonniers politiques

Les négociations proprement dites ont démarré à Lomé, à l’auditorium présidentiel de l’hôtel 2 février. C’est dans le cadre du dialogue inter-Togolais devant aboutir à la résolution de la crise politique. C’était dans la mi-journée de ce lundi 19 février. Premier blocage : la question des prisonniers politiques tant chère à la coalition de l’opposition.

Pour avancer, le ministre Pius Agbétomey en charge de la justice, et le Colonel Yark Damehame du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile ont été interpellés par les panélistes. Ils sont donc arrivés sur à l’hôtel 2 Février quelques heures après le démarrage des pourparlers. L’opposition a dressé une liste des personnes à libérer avant tout continuation conformément à l’ordre du jour.

Le facilitateur Nana Akufo-Addo aurait déjà rencontré ce même jour, son homologue Faure Gnassingbé sur cette question qui risque de faire traîner les choses.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.