Washington appelle le Tchad au respect des libertés

37

Dans un communiqué, l’ambassade américaine au Tchad demande aux autorités de N’Djamena de lever les restrictions sur la liberté d’association et de permettre ainsi aux citoyens de se rassembler librement.

Le communiqué de l’ambassade américaine est publié après que le président du parti les transformateurs a reçu un projectile à la tête lors d’un rassemblement interdit début juin.

Selon le document, les autorités ont la responsabilité de faciliter la participation de tous à toutes les étapes du processus électoral en cours.

Un processus qui comprend, entre autres l’autorisation sans délai aux partis politiques qui répondent aux critères établis légalement, de se rassembler librement.

Le Tchad est un pays souverain, libre » a rétorqué Mahamat Zene Bada, secrétaire général du Mouvement patriotique du salut, parti au pouvoir. « Le Tchad ne reçoit des injonctions de personne et n’a de leçon à recevoir de personne. » a-t-il poursuivi.

Selon des analystes, depuis 2016, les manifestations à caractère public contre le régime en place sont systématiquement interdites.

Les autorités tchadiennes elles, avancent la sécurité nationale comme principale raison de ces interdictions.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here