Voici pourquoi Macron n’a pas béni le cercueil de Johnny Hallyday

Les plus observateurs l’auront peut-être remarqué : samedi, lors de la cérémonie d’hommage à Johnny Hallyday, Emmanuel Macron s’est retenu de bénir le cercueil, et s’est contenté de le toucher des deux mains. Le président français a ainsi évité de justesse une gaffe; la France étant un pays laïque.

Il s’en est fallu de peu… À la fin de l’office religieux donné samedi en l’honneur de Johnny Hallyday dans l’Eglise de la Madeleine, le président français a été invité à s’approcher du cercueil du chanteur pour lui rendre un dernier hommage. Sur les images, on peut le voir prendre le goupillon avant de le reposer rapidement et s’appuyer simplement sur le cercueil, sans esquisser de signe de croix.

Ce geste, subtil mais remarqué par certains, s’explique simplement par le fait que la France est un pays laïque. En effet, la loi de séparation des églises et de l’Etat avait été promulguée le 9 décembre 1905. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Emmanuel Macron a prononcé son discours à l’extérieur de l’église. En ne faisant pas le signe de la croix, il s’est donc retenu de peu de bafouer cette loi.

Pourtant, la simple présence du chef d’état dans l’église a déjà fait l’objet de quelques critiques. Jean-Luc Mélenchon a notamment écrit sur Facebook: « Le président de la République, chanoine de Latran, participe à une messe dans l’église de la Madeleine, monument religieux contre-républicain, où la prostituée de l’évangile implore le pardon du Christ ». « Clémenceau, vainqueur de la Grande Guerre, refusa d’entrer à Notre-Dame pour le ‘Te Deum’ de la victoire », a-t-il également rappelé.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.