Vers une bonne gestion des déchets biologiques et chimiques dangereux

133

Un séminaire de formation sur les bonnes pratiques de gestion des déchets biologiques et chimiques dangereux se tient depuis mardi à Lomé.

Initié par le ministère en charge de l’Environnement avec l’appui technique et financier de l’initiative des Centres d’Excellence NRBC de l’Union Européenne, cet atelier a pour objectif de sensibiliser les différents acteurs concernés par la thématique des déchets chimiques et biologiques. Ceci permettra de faire la réplication au niveau national des connaissances acquises par les experts nationaux au cours de l’atelier de formation régionale tenu à Dakar du 20 au 22 juin 2017.

Les impacts des déchets sur la santé humaine n’est plus à démontrer. Ainsi pour Casimir Nadjo N’Ladon, point focal national de l’initiative des Centres d’Excellence NRBC de l’Union Européenne, la connaissance parfaite des dangers liés aux déchets chimiques et biologiques, ainsi que la maîtrise de bonnes pratiques de leur gestion sont les deux outils fondamentaux qui permettront de gérer en toute sécurité le transport et l’élimination de ces déchets.

Ainsi au terme de ce séminaire de 3 jours, chaque participant devrait connaître les politiques et réglementations internationales et régionales clés relative à la gestion des déchets chimiques et biologiques dangereux.

Pour rappel, ce séminaire de formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet 35 et son Module de Travail 5, intitulé : «Sensibilisation sur les questions de sécurité liées aux déchets des matières Chimiques et biologiques toxiques dangereuses».

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here