Vaccination contre la Covid-19 : Obligatoire ou Pas obligatoire ?

La campagne de vaccination a démarré la semaine dernière avec les grands grands du pays prennent des photos montrant fièrement leur bras dodu et luisant, preuve qu’ils mangent super bien. Une cacophonie et capharnaüm règnent autour de la vaccination. On se croirait à la cour du roi Pétaud. Mieux, dans une école coronanique à « Agoyi » Zongo.

A certains responsables de la santé qui rétorquent que la vaccination est obligatoire pour tous les Togolais et que ceux qui ne se feront pas vaccinés et choperont le Covid payeront les produits de leurs propres poches, d’autres rétorquent que la vaccination n’est pas obligatoire. Dans ce tohu bohu, on est mélangé. On ne comprend plus rien.

Le zélé ministre Ihou, grand défenseur de la dictature cinquantenaire y est allé très Faure sur la télévision « gnassionale » en menaçant gravement les Togolais. Voici ce qu’il disait : « Toi qui nous écoutes, tu as le diabète et tu dis que c’est les fake news, si tu arrives à Kégué (CHR Lomé Commune) avec forme grave, nous allons te faire une ordonnance. Les 500.000 FCFA par jour, tu vas les payer. Si tu ne les payes pas, c’est à tes risques et périls…D’où la nécessité que tout le monde se vaccine. Il faut que nous sortions de cette histoire pour que le pays reprenne ».

Voici un médecin qui a prêté le serment d’Hippocrate de sauver des vies humaines, de s’abstenir de tout mal et de toute injustice, d’exercer son art dans l’innocence et la pureté qui profère des menaces contre ses propres frères. C’est le monde à l’envers.

Cette idée que tout le monde doit se faire vacciner est battue en brèche par le président du conseil scientifique, Prof Didier Ekoué. Pour lui, la vaccination est fortement recommandée mais qu’elle n’est pas obligatoire. L’objectif à terme, a-t-il souligné est de vacciner 60% de la population pour atteindre l’immunité collective.

Voilà quelqu’un qui est pondéré dans ses propos, qui choisit les mots qui sonnent bien dans les oreilles, qui sait parler à son auditoire. On ne peut que prendre plaisir à écouter celui-là. Même si on n’a pas envie, après avoir écouté, on peut aller se faire vacciner avant de s’en rendre compte. Mais certains parce qu’ils sont devenus ministres font étalage d’un zèle pathologique en montrant les biceps et triceps aux populations comme si ce sont des ennemis. On peut faire très « faure » et déféquer doucement. Un poste ministériel n’est pas éternel ni une fin en soi, donc cultivons l’humilité et la tolérance dans la vie.

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.