UNIR annonce l’investiture de Faure Gnassingbé pour la présidentielle de 2020

115

Au Togo, la journée de samedi a été celle des manifestations. Pouvoir et opposition ont de nouveau démontré leur force dans les rues alors que le dialogue annoncé pour la sortie de la crise sociopolitique semble plombé par l’intransigeance des uns et des autres. Les partisans du pouvoir qui ont manifesté dans toutes les régions samedi ont réclamé l’ouverture d’un dialogue sans préalable et la tenue d’un référendum pour solder la question des réformes constitutionnelles.

Ils étaient de nouveau dans les rues de plusieurs localités samedi notamment à Tsévié, Atakpamé, Sotouboua, Tchamba, Kara, Bassar et Dapaong. Les partisans de l’Union pour la République (UNIR) voulaient témoigner leur soutien à Faure Gnassingbé, contesté depuis 5 mois par l’opposition togolaise.

Dans la plupart des villes, les militants et sympathisants se déclarent fermement opposés aux manifestations organisées par l’opposition. Pour eux, ces manifestations ruinent l’économie nationale et provoquent la faillite des commerçantes et commerçants.

Le parti de Faure Gnassingbé a demandé au gouvernement togolais de prendre toutes les dispositions utiles pour la protection des activités génératrices de revenus.

A Tchamba par exemple où des militants de cette préfecture et de celle de Tchaoudjo ont tenu un meeting après leur marche, Affoh Atcha Dédji, vice-président Unir-région Centrale s’est félicité de l’adhésion des populations de la région à la gouvernance de Faure Gnassingbé.

Dans la déclaration ayant sanctionné la manifestation, l’opposition est accusée de déployer des stratégies et plans   machiavéliques. Ses partisans sont traités d’« ennemis du progrès au Togo ».  Dans ce sens, ils invitent le Chef de l’Etat à « siffler la fin de la récréation ».

«  Nous, militants de Unir, demeurons convaincus que seul un dialogue sans préalable ni condition fallacieuse constitue la voie du progrès et de sortie de crise. Nous invitons à cet effet, toutes les parties prenantes à œuvrer dans ce sens », estiment les partisans de Faure Gnassingbé.

Des déclarations similaires ont été faites dans plusieurs autres localités où l’investiture de Faure Gnassingbé pour l’élection présidentielle de 2020 est déjà annoncée. Les partisans du pouvoir disent attendre impatiemment la tenue rapide d’un référendum devant mettre fin à la crise politique qui ne cesse de s’enliser.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here