Une société ivoirienne chargée de traquer les faux employés togolais du public

67

Au sein du personnel de la Fonction publique du Togo se trouvent de nombreux employés fictifs, de faux diplômés. Le groupe ivoirien Snedai est chargé de purger l’effectif des fonctionnaires payés sur le budget national.

Le gouvernement veut connaître le nombre exact des employés de l’Etat à travers un recensement qui commencera le lundi 21 janvier pour prendre fin le mercredi 20 février 2019. Cette société ivoirienne de sécurité pilote le volet technique de ce processus d’identification formelle.

Créé le 26 octobre 2007, le groupe Snedai se présente sur son site internet comme leader ivoirien des solutions d’identification et de sécurisation des documents administratifs. « La SNEDAI se positionne comme un partenaire idéal pour accompagner l’Etat et le secteur privée vers une convergence numérique, biométrique et sécurisé », peut-on y lire également.

Il a pour partenaire stratégique Zetes industries, une entreprise belge présente au Togo déjà et qui intervient dans l’organisation des élections.

C’est donc à Snedai qu’il revient de séparer le bon grain de l’ivraie parmi les fonctionnaires qui émergent sur le budget public. En 2011, la Fonction publique comptait au moins 50.400 employés. Ce chiffre a, depuis, évolué.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here