Une semaine de prière pour la paix au Togo

40

La crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis plus de 5 mois inquiète au plus haut point le clergé togolais. En ces périodes de carême et pour implorer la bénédiction de Dieu sur le pays, la Conférence des Évêques du Togo (CET) demande aux Chrétiens, surtout Catholiques, d’observer une «semaine de prière intense » à compter du vendredi 16 février 2018.

« Chers frères et sœurs, en ce mercredi des Cendres, commence pour l’Église le temps liturgique du Carême. Une fois encore, le Seigneur nous accorde la grâce de nous engager dans un cheminement de conversation intérieure à travers la prière, le jeune et l’aumône.(…) Nous Voulons également que ce soit un temps de prière intense pour notre pays qui, depuis quelques mois, traverse une crise sociopolitique profonde.

Pendant une semaine, du vendredi 16 au vendredi 23 février 2018, tournons-nous ensemble, dans une attitude de repentance et d’humilité vers le Dieu compatissant et miséricordieux pour implorer son pardon et sa lumière. Supplions-le de nous débarrasser de tous les liens qui entravent notre vivre ensemble et compromettre notre unité. Implorons sa lumière et sa sagesse sur les protagonistes du dialogue annoncé afin qu’il s’ouvre des perspectives sérieuses de dénouement de la crise », lit-on dans une lettre signée par Mgr Benoît Alowonou, Président de la Conférence des Évêques du Togo (CET).

Les prières se feront dans toutes les paroisses du Togo. Et ce, selon le programme du curé de chaque paroisse. Entre autres prières, l’adoration au Saint Sacrement, le Chemin de croix « pour invoquer sur le Togo les mérites de la passion et de la résurrection du Christ», et la messe.

Vendredi 23 février, dernier jour de prière, la CET invite tous les Chrétiens à observer «une journée de jeûne et de prière pour la paix dans le monde (tel que recommandé le Saint-Père) et solliciter Dieu le Père, infini en sa miséricorde, la conversion des cœurs, surtout ceux qui détiennent le sort de notre pays et ceux qui en sont impliqués d’une manière ou d’une autre».

A. Godfrey

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here