Une opposition figée dans ses certitudes

La semaine qui s’ouvre sera ponctuée par 3 jours de manifestations organisées par l’opposition. Le thème n’a pas varié depuis plus de deux mois : retour à la constitution de 1992.

Pour Dodji Apevon, le président des Forces démocratiques pour la République (FDR, opposition), le retour à la constitution de 1992, est possible dans la mesure où elle a été votée à la grande majorité des togolais avec une totale adhésion de la société civile et partis politiques.

Un projet de réforme a été adopté par 2/3 des députés. Il prévoit – comme le texte de 1992 d’ailleurs – la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et l’introduction d’un scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

L’opposition n’a va voté le texte car en exigeant un retour à l’ancienne constitution, elle espère parvenir à un départ anticipé du chef de l’Etat dont le mandat s’achève en 2020.

Rien n’a évolué depuis le 19 août, jour des premières manifestations.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.