Une opposition à court d’idées

202

Les opposants, membres de la coalition des 14 partis qui s’opposent au pouvoir sur les réformes, ont l’intention de manifester la semaine prochaine.

Ils se disent persuadés d’une forte mobilisation depuis que les facilitateurs mandatés par la Cedeao ont demandé aux autorités de garantir le droit à manifester sur l’ensemble du territoire.

L’opposition veut organiser des rassemblements à Lomé, Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bafilo et Mango.

Elle exige toujours le retour à la constitution de 1992 ‘dans sa version originelle’, la révision du cadre électoral y compris le droit de vote des Togolais de la Diaspora.

Problème, l’opposition ne parvient plus à réunir que quelques centaines de sympathisants à chacune de ses manifestations, notamment dans la capitale où se trouve son vivier électoral.

La ‘fièvre réformatrice’ d’août 2017 est retombée. Notamment parce que la population souffre économiquement de cette année de contestation.

Une majorité de Togolais, favorables à l’opposition et au pouvoir, veut une solution le plus vite possible pour passer à autre chose.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here