Une dispute familiale devant la justice met à nu le caractère véreux de certains avocats togolais

Ces derniers temps la justice togolaise dans son ensemble est de plus en plus décriée pour son manque de professionnalisme, et surtout pour sa propension à devenir une justice à double vitesse. En dehors des juges qui, au lieu de dire le droit dont ils sont supposés être experts, se laissent manipuler par l´autorité politique et surtout par les espèces sonnantes et trébuchantes, il y a une race d´avocats qui a tendance à ne plus jouer le rôle du défenseur de la veuve et de l´orphelin; à tel point que le citoyen ordinaire ou l´homme d´affaires n´est plus en sécurité, puisqu´il peut se retrouver du jour au lendemain derrière les barreaux, ou être ruiné, parce qu´un avocat, sur un coup de tête, pour ses intérêts personnels, en a décidé ainsi. Le cas qui nous intéresse ici est l´affaire d´une dispute familiale déclenchée en Europe et qui se poursuit devant la justice togolaise.

Les faits:

Un couple franco-togolais, vivant en Europe, est en instance de divorce. La demande de divorce est initiée par Madame en Europe. Le couple est propriétaire de biens en Europe et au Togo. Avant le mariage le mari était propriétaire de plusieurs biens sis au Togo. Madame profite de ses séjours au Togo pour modifier les titres de propriété appartenant à son mari pour s´attribuer la propriété exclusive, en complicité avec un notaire véreux. Saisi de cette affaire de divorce, un cabinet d´avocats installé à Lomé assigne le mari pour une audience le 31/08/2021 pour partage ou liquidation de la communauté. Or, en droit, aucune liquidation de communauté n´est possible avant le prononcé du divorce. Pire le titre foncier versé aux débats est obtenu sur la base de faux documents.

Pourquoi alors nos avocats sont-ils pressés pour demander le partage du bien? Les avocats s´entendent pour vendre les biens de leur cliente en toute illégalité. Après des recherches nous sommes arrivés au résultat que les avocats, huissiers et notaires se sont mis d´accord pour partager le butin. À voir l´assignation en notre possession il est inadmissible et ridicule que des avocats ou groupe d´avocats aient rédigé un tel acte aussi sommaire et léger. L´expert juriste qui nous conseille, également un compatriote togolais, et à qui nous avons montré l´assignation, est sidéré et dit avoir honte pour son pays le Togo. Et nous nous demandons si ces avocats de Madame sont vraiment des professionnels de droit ou des avocats véreux, des arnaqueurs.

Par respect du contradictoire, et pour que ce cabinet d´avocats puisse s´expliquer et se justifier sur les faits et le fondement de leur demande, un courriel leur a été envoyé pour qu´ils nous fournissent le jugement de divorce, puisqu´en droit la communauté de biens du couple se liquide après le divorce. Nos avocats devraient également nous répondre en justifiant le fondement juridique, c´est-à-dire le texte de loi sur lequel est fondé leur demande. Enfin, le titre foncier en question dans l´assignation est frauduleux, puisque nous sommes en possession des pièces justificatives faisant état de propriété personnelle du mari. Le cabinet d´avocat a obligation de nous éclairer sur le caractère authentique du titre foncier versé au dossier.

Aux interrogations contenues dans le courriel nous n´avons reçu aucune réponse de la part du cabinet d´avocats jusqu´à la finition de l´article. Vivement que le juge puisse dire le droit, rien que le droit, au vu des éléments que présentera le conseil du mari du couple.

Samari Tchadjobo

Allemagne

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.