Une accalmie précaire à l’Université de Lomé

641

L’appel au boycott des examens (de fin du semestre Mousson) lancé par les responsables de la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) n’a pas reçu l’adhésion des étudiants. Ces derniers sont en plein examen depuis le début de cette semaine. Ainsi, dans un communiqué rendu public mercredi, la LTDE a suspendu momentanément toutes ses actions revendicatives.

« La LTDE informe l’opinion qu’elle suspend momentanément toutes les actions revendicatives en cours afin de permettre aux autorités de réviser leurs positions et donne rendez-vous à tous les étudiants après les examens qu’ils ont volontairement accepté faire malgré le refus du gouvernement de satisfaire aux revendications posées », lit-on dans le communiqué.

Foly Satchivi et sa bande seraient-ils en train de démissionner? Bien malin qui voudra répondre à cette question. Mais une chose est sûre, le campus universitaire de Lomé ne serra pas totalement en paix tant que les conditions des étudiants ne seront pas améliorer.

Et pour cause, le Mouvement pour l’Épanouissement de l’Étudiant Togolais (MEET), la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants remettent sur le tapis l’éternelle question du retard des bourses et allocations.

« Les bourses et allocations de secours communément appelées tranches ont été instituées pour permettre aux étudiants, d’ailleurs majoritairement pauvre de faire face aux difficultés financières auxquelles ils sont confrontés. Cependant, force est de constater, depuis des lustres, que ces tranches sont versées aux étudiants en dehors des périodes normales de cours et d’examens. C’est ce constat qui a conduit la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) à demander au gouvernement d’établir un calendrier précis de la sortie des tranches », indique le communiqué.

Et de poursuivre en rappelant une fois encore au Ministre de l’enseignement Supérieur et à la Directrice de la DBS « que c’est en ces périodes que les étudiants ont le plus besoin de leurs tranches. La LTDE invite les autorités compétentes à prouver leur bonne foi et leur volonté à œuvrer pour l’épanouissement et la réussite des étudiants en sortant la troisième tranche d’ici ce vendredi 21 juillet 2017 ».

Quoiqu’il en soit, c’est déjà la fin de l’année académique et se lancer dans une campagne revendicative serait totalement vaine de résultats. Reste à savoir si les autorités universitaires et gouvernementales feront le nécessaire pour satisfaire les étudiants avant le début de la rentrée prochaine.

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here