Un weekend de fêtes traditionnelles

153

Ce weekend, la culture était célébrée dans plusieurs coins du Togo. Hogbézan à Tabligbo, Avéza dans l’Avé et Dzawuza dans le Kloto pour ne citer que celles-ci. Si les natifs de Tabligbo se remémorent leur exode depuis Notsè, ceux de l’Avé et du Kloto sont reconnaissants aux mânes des ancêtres pour les bonnes récoltes.

Les natifs de Yoto étaient en liesse samedi pour la célébration de leur fête traditionnelle Hogbézan à Tabligbo. Cette fête est en mémoire des péripéties de l’exode de ce peuple du royaume de Notsè pour fuir les barbaries du roi Agokoli.

Les festivités marquants la 33è édition a connu la présence des natifs et invités venus du Bénin voisin entre autres le préfet du littoral. « L’union fait la force », c’est le thème autour duquel a été célébrée cette fête.

Selon Togbui Kponssihoin Koudozi, les rites de Hogbézan ont été exaucés par les dieux car, les chasseurs ont pu capturer une biche vivante qui servira d’offrande.

Autre célébration en ce weekend, Avéza dans la préfecture de l’Avé où les natifs se sont retrouvés à Kévé pour l’apothéose de cette fête couplée du FESTAPA (Festival de Tam-tam parlants). Ce tam-tam appelé Atopami se joue en des moments solennels. La mort d’un patriarche ou pour annoncer un évènement. Alors le rythme varie selon la circonstance.

Avéza est en fait une fête de retrouvailles entre les fils et filles de la préfecture de l’Avé.

Egalement, la préfecture de Kloto a vibré au rythme de Dzawuzan, la fête des prémices et de retrouvailles des fils et filles de Kloto. C’est également le retour à la tradition et la revalorisation du patrimoine socioculturel.

« La terre de Kloto offre chaque année des récoltes abondantes, ce qui mérite des reconnaissances au Dieu tout puissant », a laissé entendre Gavlo Martin, Président du comité d’organisation.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here