Un vibrant hommage d’Edem Kodjo aux illustres regrettés

861

Ils sont nombreux, ces dignes fils togolais arrachés à l’affection de la population togolaise. Dans un message, Edem Kodjo, fondateur de Pax Africana salue la mémoire des illustres disparus du Togo et du monde entier.

De la musique au sport passant par le showbiz, des personnes qui ont de par leurs actions laissés des traces sur le sable fin de l’histoire, on retiendra Eklu Nattey, Basile Adewussi, Kpalongo, Mawuko Dogbo etc.

« Sur le plan national, la Culture togolaise et tout singulièrement le secteur de la musique et de la défense des droits des acteurs du showbiz ont perdu en la personne de Basile Adewussi (rappelé à Dieu le 02 juillet dernier) un talent avéré. Le regretté Adewussi rejoint Ablodévi Eklu-Nattey, un acteur hors-pair, au ‘’Panthéon’’ des acteurs discrets mais combien efficaces qui ont œuvré activement pour l’épanouissement de notre culture », lit-on dans le communiqué.

Et de poursuivre « des modèles à vanter auprès des nouvelles générations. Tout comme John Codjo Messan alias Kpalongo, boxeur international togolais, 4 fois champion d’Afrique et vice-champion du monde dans sa catégorie. Ou encore le compositeur émérite Isaac Yao Mawuko Dogbo qui a toujours su nous éblouir ».

Le fondateur de Pax Africana voit en ces disparitions des pertes inestimables pour le Togo dans la mesure où ils étaient le porte-flambeau de cette nation. La musique et le sport sont des «domaines d’activités qui sont dans le monde contemporain de véritables industries qui génèrent d’inestimables ressources et vendent l’image de nos Etas africains sur la planète », une raison de plus de les valoriser et les soutenir.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here