Un silence de mort dans les hôpitaux ce mardi 13 mars 2018

578

Un silence de mort dans les hôpitaux ce mardi                                                                             13 mars 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

La grève « sèche » du Syndicat National des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) est largement suivie ce mardi.

Dans les CHU comme dans les CHR, les médecins ne travaillent pas. Face à la situation, certains malades ont dû déserter les hôpitaux. A travers cette grève « sèche », les praticiens hospitaliers expriment leur mécontentement quant à l’arrestation du Professeur Ihou et deux étudiants en faculté de médecine à l’Université de Lomé, gardés au Service de Renseignements et d’Investigations (SRI).

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Nonobstant leur libération dans la soirée d’hier, les agents de santé ont maintenu la grève pour faire pression sur le gouvernement qui, d’après eux, jouent au dilatoire face à leur revendications.

Cependant, les autorités jouent à la sourde oreille et laissent la situation s’enliser. Après tout, c’est le pauvre citoyen lambda qui en pâtit. De toute évidence, Faure Gnassingbé et sa minorité n’ont que faire de cela. Bien triste, n’est-ce pas ?

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here