Un nouveau décès sur un chantier chinois

402

Ali Djato, 31 ans, est décédé le 1er août dernier sur le site des travaux du grand contournement, un chantier de la Société nationale chinoise des travaux de ponts et chaussées (SNCTPC).

Une perte en vies humaines de trop, s’insurge la Fédération de travailleurs du bois et de la construction (FTBC).

Ce décès vient s’ajouter à une liste déjà longue. Selon le quotidien Liberté qui rapporte les explications d’Ayao Gnandjou, secrétaire général de la Fédération de travailleurs du bois et de la construction, « la victime, assignée à la tâche de chargement et de déchargement des basses de fer sur le site a été grièvement blessé par un rouleau de fer tombé sur lui à cause d’une négligence, le non accrochage du rouleau de fer à la grue ».

Ce Togolais serait actuellement vivant s’il avait été mis dans de bonnes conditions pour travailler. « C’est sur ces genres de chantier que nous avons plus de difficultés à faire respecter la législation du travail », regrette le Secrétaire général et d’ajouter que « les heures supplémentaires ne sont pas payées ».

La FTBC envisage « des mouvements pour dénoncer le travail précaire dans les entreprises de BTP, notamment chinoises », rapporte la source.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here