Un mort et plusieurs blessés ce mardi à Lomé

Les manifestations spontanées dans plusieurs quartiers de Lomé ce mardi, suite à la hausse des prix des produits pétroliers à la pompe, ont connu un lourd bilan.

A en croire le communiqué du gouvernement au journal de 20 heures hier sur la télévision nationale (TVT), il y a un mort et un blessé. Le gouvernement dit regretter la situation et appelle les populations à rester calme.

Par contre, dans un communiqué publié dans la même soirée d’hier, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) indique qu’il y a au moins un mort par balle et plusieurs blessés graves. Le parti de Jean-Pierre Fabre tient le gouvernement pour responsable de la situation qui a prévalu ce mardi dans la capitale.

Selon l’ANC, pour « toute réponse au mécontentement populaire et aux revendications légitimes des populations », le régime de Faure Gnassingbé « oppose la violence policière, les tirs de grenades lacrymogène et de balles réelles ».

L’ANC appelle donc à « l’ouverture d’une enquête indépendante pour établir les circonstances de la mort par balle de l’un des manifestants et pour procéder, le cas échéant, à la mise en examen de l’auteur du tir mortel ».

Le parti condamne en outre l’usage disproportionné de la force pour réprimer les manifestations publiques et les revendications sociales.

Pour rappel, cette augmentation des prix des produits pétroliers intervient seulement un mois après celle du 27 janvier dernier. Ce qui a provoqué la colère des conducteurs de taxi et de taxi-moto qui ont envahi les rues mardi.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.