Un choix cornélien

165

La recomposition de la Commission électorale (Céni) risque de mettre l’opposition dans une situation compliquée.

Sur 14 partis membres de la coalition, elle devra désigner avant le 30 septembre 5 membres de l’opposition parlementaire, 2 de l’opposition extraparlementaire et un représentant de la société civile dont elle est proche.

Pas de problème, affirme-t-on à la coalition.

‘A la coalition, il n’y a pas de partis d’accompagnement et de partis accompagnés. Tout le monde a son poids et chaque parti a une voix qui pèse autant que celle des autres. Nous ferons nos choix en toute responsabilité’, a déclaré Antoine Folly, l’un des représentants de ce groupement.

Plus facile à dire qu’à faire.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here