Un cadeau de Noël à 100 millions de dollars

La Banque mondiale a accordé jeudi des financements supérieurs à 100 millions de dollars en faveur du Togo sous forme de prêts et de dons.

Le premier don de 15 millions de dollars est destiné à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’Etat et les mécanismes de suivi dans le but d’améliorer la qualité des services dans des secteurs prioritaires.

Le Togo bénéficie également d’un don de 51,9 millions de dollars pour financer les mesures visant à améliorer l’administration et les politiques fiscales, dont notamment la simplification et la réduction des règles et exonérations, ainsi que la facilitation de l’acquittement de l’impôt grâce à des dispositifs de paiement mobiles ou en ligne. Cet appui contribuera également à l’amélioration des performances des secteurs de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Enfin 35 millions de dollars sont accordés sous forme de crédit pour contribuer à améliorer l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie, renforcer et étendre le réseau électrique dans la ville de Lomé et sa banlieue et faciliter les investissements privés dans la production d’énergie.

‘La signature de ces trois ces trois accords pour plus de 100 millions de dollars est une excellente nouvelle avec laquelle nous clôturons l’année 2017, s’est réjouie Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale au Togo.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a précisé que les financements seraient utilisés pour poursuivre un ensemble de programmes prioritaires en faveur de la population.

Les signataires ont remercié l’Union européenne qui a mis 5 millions d’euros au pot pour le premier don.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.