Un bilan au-delà des attentes

25

Commencé à Badou dans la région des Plateaux, le projet SEPT (Santé et Espoir pour Tous) de l’ONG AIMES Afrique, qui bénéficie du soutien de l’UE (Union Européenne) et Action Pit Togohilfe.e.V, était Vendredi dernier à l’heure du bilan à mi- parcours à Aného dernière étape de la première année.

Des explications du président de cette ONG, Dr Michel Kodom, au cours de la rencontre bilan qui a lieu au même moment où des opérations chirurgicales sont offertes aux populations de cette ville à l’Est de Lomé, aux différentes étapes, il a été question pour les docteurs et médecins locaux qui ont contribution aux différentes actions, de faire des consultations mais aussi d’opérer les patients dans sept domaines dont entre autres, la gynécologie, l’ophtalmologie, la pédiatrie, la staumatologie. Et chose encore plus intéressante, une formation est assurée à chaque étape, aux tradi-thérapeutes pour attirer leur attention sur le rôle capital que doit être les leurs dans la recherche de solution aux maladies de nos populations.

Du bilan sur le chemin fait par le projet SEPT, Dr Kodom a informé qu’en « une année, nous avons consulté 10.000 patients et opéré 894 ». Des chiffres qui sont stratosphériques vu qu’au départ, il était prévu 5000 consultations l’an et 500 opérations, et donc les chiffres atteints en un an sont donc ceux des prévisions sur deux années du projet. Toute cette affluence, conclue-t-il n’est que la résultante de ce que « les gens sont malades mais à cause de l’absence de moyens financiers, ils restent chez eux ».

Présent à la première loge lors de cette présentation du rapport, le représentant de l’Ambassadrice de l’UE, le chargé des affaires, Bruno Hanses, s’est réjoui de ce que ce projet dans sa réalisation vient concrétiser le développement inclusif et se veut « très exemplaire », puisque ne laissant aucun individu en marge. Il a dès lors exprimé toute la fierté du Parlement européen mais aussi de Délégation de l’UE au Togo, d’être associés au dit projet. Une position également partagée par le Coordonnateur du Système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, qui a salué le travail fait par les membres de AIMES Afrique avec les médecins des localités visitées mais aussi les tradi-praticiens. Se mettant à la place des patients qui sont passés sur le plateau d’opération des médecins de AIMES Afrique, il a dit imaginer la joie de quelqu’un à qui on enlève un fardeau ». Une chose est certaine d’après M. Mama, « nous avons besoin de créer cet espoir à travers le monde ».

Le représentant de Action Pit Togohilfe et les médecins traditionnels se sont prononcés pour un renforcement de cette collaboration agissante.

T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here