Un appel de « Espérance pour le Togo » pour un nouveau Togo

78
Un appel de

Les Forces Vives « Espérance pour le Togo » ont un an. A l’occasion de cet anniversaire, le mouvement a organisé une conférence publique à Lomé. Un appel à un Togo nouveau a été lancé au cours de cette rencontre.

4 SEPTEMBRE 2019
PREMIER ANNIVERSAIRE D’ESPERANCE POUR LE TOGO

Citoyennes et citoyens rassemblés à l’occasion du premier anniversaire du mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo,

Et si, dans un an, le 4 septembre 2020, nous constations que la porte pour entrer dans un Togo nouveau s’était enfin entr’ouverte ? Ce serait parce que nous aurions compté sur le Dieu auquel nous croyons, un Dieu qui nous aurait incités à élever notre charge jusqu’à nos genoux avant de nous aider à la poser sur notre tête…

Et si, dans un an, le 4 septembre 2020, nous pouvions pousser la porte d’entrée vers un Togo nouveau ? Ce serait parce que la dynamique unitaire mise en place depuis le forum de mars 2019, aurait porté des fruits. Elle aurait porté des fruits, cette dynamique, parce qu’elle aurait été bien comprise. Ceux qui la veulent auraient fait avec nous un bout de chemin sur des bases communes, chacun ayant toutefois gardé sa spécificité. Nous aurions réussi à faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’une fusion et donc que la dynamique unitaire ne signifie pas unanimisme sur tous les sujets, car à Espérance pour le Togo, les nuances sont une richesse. Oui dans l’unité, nous ferons naître un Togo nouveau.

Et si, dans un an, le 4 septembre 2020, nous étions en route vers un Togo nouveau, l’avenir enfin débouché, le bonheur possible pour le plus grand nombre ?

Ce serait parce que le destin de notre pays serait désormais conduit par des femmes et des hommes neufs. Qu’est-ce qu’un homme neuf ? Ce n’est pas celui que personne ne connait, ou qui n’est jamais entré dans le paysage sociopolitique togolais. Ce n’est pas non plus un homme providentiel qui aurait des solutions mûries en quelque sorte « hors sol ».

Non, l’homme neuf c’est d’abord un homme qui place avant tout le bien du plus grand nombre : par conséquent, il connait bien les problèmes socioéconomiques du pays et est pleinement engagé dans la lutte contre la corruption. Un homme neuf est un homme de consensus car il doit renforcer le vivre ensemble harmonieux en rassurant les uns et les autres…

Oui, pour l’avènement du changement au Togo, il faut des femmes et des hommes neufs !

Et si, dans un an, le 4 septembre 2020, nous voyons à l’horizon enfin dégagé, les contours d’un Togo nouveau ?

Ce serait parce que nous aurions choisi une gouvernance partagée, c’est-à-dire de ne pas tout attendre des gouvernants, de nous mettre en route, nous les citoyens pour prendre à corps nos problèmes, et y trouver ensemble les solutions qui sont à notre niveau avant d’en demander aux autres. Oui pour un Togo nouveau, il faut une société civile forte consciente de son rôle de veille citoyenne.

Et si, dans un an, le 4 septembre 2020, nous ne fêtions pas seulement l’anniversaire d’Espérance pour le Togo, mais la naissance du Togo nouveau ?

Ce serait certainement parce que vous auriez entendu l’appel que je vais lancer à présent. Ce serait parce que vous auriez répondu favorablement à l’appel lancé par Espérance pour le Togo.

Lomé le 4 septembre 2019

Maryse QUASHIE,

Porte-parole de la Coordination du Mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here