Un affilié d’Al-Qaïda revendique l’attaque de mai au Togo

Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) , une coalition de militants de Al-Qaïda basée au Mali a revendiqué la responsabilité de l’attaque au nord du Togo le mois dernier, a annoncé vendredi le groupe de surveillance SITE Intelligence.

La Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) s’étend géographiquement, menaçant les régions côtières du nord du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo.

Le gouvernement togolais avait confirmé un “attentat terroriste” le 11 mai dans la ville septentrionale de Kpekankandi, près de la frontière avec le Burkina Faso, où les insurgés sont également présents.

D’après le gouvernement Togolais, huit soldats togolais avaient été tués et 13 autres blessés.

Le JNIM, selon SITE Intelligence qui surveille les activités djihadistes dans le monde, a déclaré avoir tué huit soldats, volé des armes et endommagé deux voitures.

Le communiqué du JNIM revendiquait également des attentats au Mali et au Burkina Faso.

Pour rappel, les soldats togolais avaient déjoué une attaque en novembre de l’année dernière dans le village de Sanloaga, dans le nord du pays, faisant de l’attaque de mai la première à faire des victimes.

Source : icilome.com